Histoire de l'opration de la cataracte

      

default Histoire de l'opration de la cataracte

   14, 2008 11:13 pm

Introduction


Il y a 4000 ans un chirurgien dcida d'enlever cette opacit blanche qui rendait les gens aveugles et il ralisa la premire opration de cataracte. On ne connat pas son nom mais on sait qu'il a exist. Depuis ce temps recul, l'intervention a progress, mais d'une faon assez lente. Il faut savoir qu'aprs l'an mille on pratiquait cette mme opration en France par la technique millnaire qu'on appelle abaissement du cristallin. Il s'agit de faire basculer dans l'oeil (dans le vitr) le cristallin devenu blanc et opaque (la cataracte), au moyen d'instruments pointus qu'on introduisait sans anesthsie dans le globe oculaire. Le pourcentage de complications devait tre assez lev...


Ce n'est qu' partir de 1750 que le chirurgien franais Jacques Daviel put raliser la premire opration 'moderne', avec une vritable extraction et non pas un abaissement du cristallin comme cela se faisait jusque l.


Les dbuts de cette chirurgie


On pense qu'en Inde furent pratiques les premires interventions, mais on a plus de prcisions grce des textes sanscrits. Les grecs mconnurent la cataracte et il fallut plusieurs sicles pour qu'on accepte l'ide d'opacification du cristallin. Pour eux le cristallin tait le centre de la vision et ils ne comprenaient pas que c'tait l la cause de la mauvaise vision. Les grecs appelaient cela 'hypochyma' que les romains traduirent en 'suffusio'. Les arabes l'appelrent 'dluge d'eau' qui fut traduit en Latin par 'gutta opacta' ou 'cataracta'.


De nombreux mythes couraient du temps des romains, dont un qui disait que l'accouchement de la cataracte avait t copi des pratiques animales. On racontait que quand une chvre avait une vision qui baissait, elle allait dans un buisson et se perforait l'oeil avec une pine pour abaisser la cataracte gnante.


Une description prcise de l'opration fut donne par le romain Aulus Cornelius Celsus (-25/50 aprs JC) qui vivait du temps de l'empereur Nron. Il prsenta les techniques de l'opration et galement les conditons pour qu'elle soit russie. On installait le patient dans une pice lumineuse sur une chaise. L'assistant se mettait derrire lui pour lui maintenir la tte; l'oprateur se plaait face au patient et oprait l'oeil droit avec la main droite et l'oeil gauche avec la main gauche.


Il introduisait une aiguille (non strile) dans l'oeil en perforant mi distance entre le limbe (priphrie de la corne) et le canthus externe, perpendiculairement au globe, sur le mridien horizontal. Quand l'aiguille tait rentr dans l'oeil il faisait un mouvement de bascule pour faire tomber le cristallin cataract dans le vitr. Il fallait parfois faire plusieurs mouvements si l'effet dsir n'tait pas obtenu de suite.


Durant le Moyen Age, les mdecins arabes conseillrent une mthode supplmentaire qui consistait introduire une aiguille creuse pour aspirer les dbris de cristallins.





Peu d'volution


En Europe pendant ce temps et jusqu'au milieu du 18me sicle la seule mthode utilise tait l'abaissement ancestral. Durant ces priodes, c'tait surtout des barbiers itinrants qui pratiquaient ce type de chirurgie. Ces oprations n'taient pas dignes de la pratique des mdecins et ils les abandonnaient donc aux barbiers. C'est du haut de leur mpris que les mdecins considraient ces oprateurs ambulants. Ne sont-ils pas les seuls parler latin et connatre les aphorismes d'Hippocrate et les enseignements de Galien ?


Une rorganisation de la chirurgie, tant dans son enseignement que dans ses rgles d'exercice, va srieusement contribuer au progrs. A la demande de LouisXV, La Martinire, Premier Chirurgien du Roi, dicte des rgles prcises pour la rception des nouveaux chirurgiens et les spare enfin des Barbiers-Perruquiers.


Petit petit on se rendit compte que la cataracte tait bien une opacification du cristallin lui-mme et pas une membrane qui apparaissait. On vit l'allemand Johannes Kepler (1571-1630) prdire que c'tait la rtine qui tait le sige de la rception des signaux visuels et que le cristallin ne faisait que focaliser les rayons lumineux ce niveau. Il publia ces ides en 1610 mais il fallut attendre 100 ans pour qu'elles soient reprises.


Le premier qui comprit que la cataracte tait bien une opacification du cristallin fut Pierre Brisseau (1631-1717) qui, dans un court texte


de 1705 dcrivit ses rsultats




Trait de Brisseau 1709



Ce fut confirm par Antoine Matre-Jean (1650-1725) qui fit d'importantes expriences sur les animaux en 1707. Ces rsultats furent finalement accepts l'Acadmie de Mdecine en 1708.

Une rvolution


Le chirurgien franais Jacques Daviel (1693-1762) tait un mdecin qui savait pratiquer l'accouchement du cristallin. Il opra un de ses patients, un ermite monophtalme du Mont-Aiguille: sur le premier oeil trait par abaissement une luxation dans la chambre antrieure l'oblige l'extraction. Les suites sont dsastreuses


Daviel

Il s'entraina sur des cadavres et sur des animaux, puis passa l'homme, en 1750.Il coupait la corne pour extraire la cataracte, sur environ 180 degrs, dans l'hmicorne infrieure. Il commenait l'incision avec une spatule large pour largir ensuite la kratotomie avec des ciseaux. Il pouvait alors extraire le cristallin cataract.
De 1745 sa mort en 1762, Daviel aurait opr, par extraction, 206 malades dont 182 avec succs. On ne sait pas trop quelle est l'acuit visuelle de ces succs.

Technique de Daviel

C'est pendant la clbre sance du 15 novembre 1752 de l'Acadmie de Mdecine que Daviel dcrivit son intervention. Cela entraina des discussions entre les tenants de l'accouchement et ceux de l'extraction du cristallin. Pendant des dizaines d'annes.
Il y avait de nombreuses complications par infection ou par hernie de l'iris qui avait tendance sortir par la kratotomie.
Cette technique tait rpute rserve aux chirurgiens habiles:"l'extraction est seulement pour les mains habiles et exprimentes" disait Daviel.
L'animosit entre les deux tendances fut encore plus grande vers la fin du 18me sicle et le dbut du 19me. Les deux camps s'injuriaient copieusement.
En Angleterre le fameux mdecin Percival Pott (1713-1783) s'opposa cette technique d'extraction. Les chirurgiens se partagrent en plusieurs clans dcrits par Georg Joseph Beer (1763-1821):
"Certains ophtalmologistes anglais rejettent l'extraction pour faire plaisir M. Pott, d'autres pour sortir de la foule. Un troisime groupe la fit en dpit de la fiert nationale et de la haine de tous les Francais. Et un quatrime groupe la fit car ils avaient de mauvais rsultats cause de leurs prjugs ou de leur maladresse."
En Italie Antonio Scarpa (1752-1832) penchait pour l'abaissement.
Cette technique dura en France jusqu'au milieu du 19 me sicle !!

Le monde moderne


Friedrich Jaeger amliora la mthode d'extraction en faisant une incision de l'hmicorne suprieure, ce qui permettait la paupire suprieure de maintenir en place le volet cornen, ce qui entrainait moins d'infections et de complications.
On notait tout de mme un assez grand nombre de problmes, que ce soit une incarcration de l'iris dans la plaie ou une infection (panophtalmie dans 6 10% des cas semble-t-il).
Il fallait une large incision pour sortir des cataractes importantes, mais on pouvait alors voir les plus graves complications avec des issues de vitr massives.
Deux modifications importantes ont t des progrs:
Albert Mooren (1828-1899) conseilla de faire une iridectomie et Albrecht Von Graefe (1828-1870) proposa une incision linaire priphrique qui fut adopte par tous les ophtalmos.
Par la suite plusieurs ophtalmos dans le monde reviennent l'incision courbe appele "Mthode de Daviel".
Beer fut le champion de l'extraction en totalit du cristallin, intracapsulaire.

Pr Beer

L'invention de l'anesthsie gnrale fut un grand progrs et permit de faciliter grandement la chirurgie, dans la seconde moiti du 19me sicle.
Puis Carl Koller inventa l'anesthsie locale par la cocane et celle-ci fut adopte par beaucoup de chirurgiens.
Ensuite ce fut Henry Willard Williams qui mit des sutures pour fermer l'ouverture de la corne, en 1865.
Anton Elschnig trouva en 1928 une anesthsie locale plus sre que la cocaine, la rtrobulbaire qui permettait d'immobiliser l'oeil et de bien l'insensibiliser.
Aprs la deuxime guerre mondiale on assista l'introduction de la microchirurgie avec les microscopes perfectionns par Barraquer Barcelone dans les annes 50.
On utilisa une enzyme, l'alphachymotrypsine pour dtruire la zonule de Zinn et faire une extraction intracapsulaire plus facile (1958).
Puis on utilisa une cryode pour extraire le cristallin une fois que la sonde de cryo l'eut refroidi (1961).

Extraction de la cataracte la cryode
Courtesy of the National Library of Medicine
Photo P.Larsen

La chirurgie de la cataracte de nos jours


L'amricain Kelman inventa la phakomulsification en 1967 qui permet de fragmenter le cristallin et de ne faire qu'une petite incision (actuellement 2,8 mm 3 mm). On ralise une extraction extracapsulaire du cristallin, en laissant la capsule postrieure qui va maintenir une barrire entre le vitr et le segment antrieur.
En 1949 une avance dcisive fut faite par Harold Ridley Londres qui s'aperut qu'on pouvait mettre un cristallin artificiel en plastique, un implant. Au dbut des implantations on obtint de nombreuses complications jusqu' ce que, en 1972, Binkhorst modifie cette lentille.
Actuellement on ralise des extractions par phacomulsification ultrasonore et on place un implant souple pliable, dans le sac capsulaire. La petitesse de l'incision (3mm) permet de ne pas mettre de suture. On met parfois des implants qui permettent la vision de loin et la vision de prs (implants mutifocaux ou difractifs).
Cette chirurgie fut trs amliore par l'utilisation de produits visqueux que l'on introduit dans la chambre antrieure pour la maintenir en forme pendant la chirurgie.

Phacomulsification

Demain on attend la chirurgie par phakolaser avec une incision qui fera environ un millimtre ou moins. Le problme reste la mise en place de l'implant, moins que l'on arrive injecter un polymre dans le sac capsulaire pour remplacer l'intrieur du cristallin. On peut esprer conserver une certaine accommodation. A suivre donc.
avatar



: 94
: 02/05/2007


op: 3

    http://nadialbassar.in-goo.net

    

      

- 

 
: